Symboles du “35”


Marche et chant du "35"

I

Par le feu de leurs canons,

Dans la boue, l’argile, la poudre,

Ils ont inscrit de leur sang

Sur l’étendard du Régiment.

Ces batailles de la Grande Guerre

On leur doit notre fourragère.

Refrain

Souviens-toi jeune para

De tes anciens du “35”.

Souviens-toi et surtout n’oublie pas

Que tu peux être fier

De porter un béret rouge

Comme tu portes haut et fort notre devise :

Droit devant !

II

Après Foch, il suit Mengus,

L’artilleur devient para.

Des rizières d’Indochine

Au soleil brûlant des Aurès,

Jusqu’aux plaines du Liban,

Il connaît gloire et souffrance.

III

Toujours présent dans le monde,

Protégé par Saint Michel,

Sous son pépin dans le ciel,

Il voit ses belles Pyrénées

Et sait pourquoi lui aussi

Est prêt à “mourir en chantant”.

Chant composé en 2004 par l’adjudant-chef MILLARY.

Musique coécrite par le maréchal des logis PROUTEAU et le brigadier DELACROIX.

L’insigne

DEVISE : “DROIT DEVANT”

Écu en bannière d’azur chargé de l’hermine de Vannes en tenant d’un écusson aux armes de la ville de Tarbes posés sur un sautoir de bombarde d’or à la devise en capitale du même “DROIT DEVANT”, le tout adextré en chef du nombre et du sigle d’or “35e RAP”, sommé d’une coupole accompagnée d’un vol d’argent sur champ de gueules (amarante).

L’étendard et la fourragère

Le 6 octobre 2017, par le général COLLET, commandant de la brigade, remise de la croix de la valeur militaire avec étoile d’argent pour l’action de ses unités lors des opérations Serval puis Barkhane dans la bande sahélo-saharienne.

Il porte, cousues en lettres d’or dans ses plis, les inscriptions suivantes : Saint Gond 1914 – Champagne 1915 – La Malmaison 1917 – Noyon 1918 – Somme Py 1918 – AFN 1952 – 1962.

Titulaire de 4 citations à l’ordre de l’Armée, il est décoré de la croix de guerre 1914-1918 avec quatre palmes. Sa cravate porte la fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille Militaire. Il est décoré également de la médaille de la ville de Dunkerque pour son comportement héroïque lors de la Campagne de France en 1940.

En 2004, il est autorisé à porter la mention : AFN 1952 – 1962 pour comportement exemplaire en ces douloureuses années et pour rendre hommage aux 43 hommes qui ont tout donné pour la France.

Le , il est décoré de la croix de la Valeur Militaire avec palme au titre des opérations extérieures, avec citation à l’ordre de l’Armée pour l’intervention
en Afghanistan dans le cadre de la Force internationale d’assistance et de sécurité (ISAF).