Livre sur le 35e RAP


Cette histoire du 35e RA puis RAP était une nécessité pour la France et son armée. En effet, il faut des témoignages concrets montrant que les militaires français savent faire les efforts nécessaires — parfois au péril de leur vie — pour faire face, voire maîtriser, les difficultés que la France doit aborder. C’est d’autant plus nécessaire que le futur, comme on le sait et le voit, reste incertain. Certes, tout Français souhaite la Paix, comme beaucoup d’autres personnes dans le monde, même si quelques fous rêvent de pouvoir imposer leurs points de vue par la force et la violence. Les Français eux, après avoir connu une rude histoire, donnent la priorité aux bonnes relations entre les êtres et les pays. Mais ils savent aussi que les rapports de forces sont une réalité qu’ils ne peuvent ignorer. Alors le “35”, comme beaucoup d’autres unités, sont là pour trouver des équilibres. Les militaires doivent donc avoir les qualités pour s’engager dans les combats. Pour cela, il leur faut, non seulement une formation et un entraînement de qualité, mais aussi une culture, basée notamment sur une histoire des traditions, des chants, des cérémonies, et bien sûr le goût de l’effort et l’exemple de leurs camarades les plus courageux, sans oublier la reconnaissance de ceux pour lesquels ils s’engagent.

Certes, il y a déjà eu des histoires du “35”, notamment une publiée en 1996, intitulée “Droit Devant” (devise du régiment) avec des illustrations magnifiques, et centrée essentiellement sur la période parachutiste. Mais ce nouveau livre de 6 chapitres est beaucoup plus complet et riche. En effet, il débute 30 ans avant le commandement du “35” par FOCH devenu glorieux Maréchal de France, de Grande Bretagne et de Pologne après la Première Guerre mondiale. Il continue avec la Seconde Guerre mondiale, les engagements en Indochine et en Algérie notamment. Il se termine sur la période contemporaine, jusqu’en 2015, avec de nombreuses opérations hors de France.

On peut donc apprécier, dans ce nouveau livre, les conditions de vie du “35”, ainsi que toutes les opérations faites, pendant 142 ans, par l’armée française où le “35” a eu une part importante. Il permet aussi d’avoir une pensée pour ses soldats, notamment ceux qui sont morts pour la France et, pour certains, de se rappeler d’excellents souvenirs et de camarades que l’on n’oublie pas…

Je remercie donc très sincèrement ceux qui ont collaboré à l’écriture de cette histoire. En effet, elle apporte ainsi à notre Pays un témoignage nécessaire pour conforter la confiance qu’il peut avoir dans son armée et notamment les unités comme le “35”. Certes, aujourd’hui, on sait que le peuple et nos alliés ont mesuré la qualité de nos forces, mais il ne faut pas oublier le poids de l’histoire pour cela. Alors ceux qui savent non seulement le mesurer, mais y apporter par l’effort, leurs qualités et le temps de leur vie, un témoignage vivant et intéressant, voire passionnant pour certains, sont à remercier.

C’est le cas du lieutenant-colonel DELAVAL, Président de notre Amicale, que l’on ne peut que féliciter pour tout ce qu’il fait pour le “35” depuis une quarantaine d’années et que j’ai eu le plaisir de connaître au tout début de sa carrière, alors que j’étais capitaine. Je suis fier d’avoir été son chef de corps de 1979 à 1981 et d’avoir servi 6 ans et demi au “35”, à 3 niveaux, et d’y avoir passé les meilleures années de mes 42 ans de vie militaire.

Cet ouvrage est donc, non seulement bon pour son armée et la France, mais il rappelle, à beaucoup, leur jeunesse…

Alors, si vous avez quelques moments pour le lire, en totalité ou en partie, n’hésitez pas !

Général d’armée (2S) Marc MONCHAL

  • Chef d’état-major de l’armée de Terre (1991-1996)
  • Chef de corps du 35e RAP (1979-1981)

Cliquer ICI pour télécharger le bon de commande